Version 3.5

Lemniscat - La gestion facile des PME

 
 

 

     

     

     

     

     

     

     

    •  

     

     

     

     

  •  
 


 

 

Les états 

 

 

Les états permettent de construire des formats d'impression (ou des graphes ou des feuilles de calcul) complexes avec, le cas échéant, des calculs. Vous pourrez ainsi :

- créer des listes ordonnées d’enregistrements

- créer des zones de rupture

- générer des états de type “tableau croisé”

- ajouter des calculs récapitulatifs

- modifier les polices de caractère et les styles

- définir les couleurs d’encadrement et de fond de chaque cellule

- sauvegarder et ouvrir des états sur disque

- choisir le type de sortie de l’état : fichier texte ou HTML,  impression ou sauvegarde.

 

 

 

 

 

Cet éditeur d'état vous propose deux modes : 

 

: manuel

: avec assistant.

 

 L’éditeur d’états rapides contient les éléments suivants :

  • Table principale : ce menu permet de désigner la table principale à partir de laquelle l’état va être généré. Les champs de cette table sont affichés dans la liste des champs et les champs liés seront affichés relativement à cette table.
  • Liste des champs : cette liste permet de sélectionner les champs à insérer dans l’état via un double-clic ou un glisser-déposer. Elle affiche la liste des champs de la table principale, la liste hiérarchique des tables et champs liés ou la liste hiérarchique de toutes les tables et les champs de la base. Vous choisissez le type d’affichage dans le menu de sélection situé au-dessus de la zone. Les champs indexés apparaissent en caractères gras. Vous pouvez également visualiser et sélectionner les champs des tables liées.
  • Tous les liens en automatique : cette option permet de définir la manière dont l’éditeur d’états rapides doit exploiter les liens entre les différentes tables de la base.
    Par principe, l’éditeur ne peut utiliser que les liens automatiques. Par défaut, l’option n’est pas cochée et seuls les liens automatiques sont exploités par l’éditeur. Si vous cochez l’option Tous les liens en automatique, l’éditeur d’états considère les liens manuels de la base comme des liens automatiques, et permet ainsi l’accès à toutes les données liées de la base.
  • Séparateur de colonnes : les séparateurs de colonnes indiquent les limites des colonnes des états. Ils peuvent être déplacés manuellement afin d’agrandir ou de réduire la taille de chaque colonne. Le redimensionnement manuel désélectionne l’option Largeur automatique si elle était activée pour la colonne concernée. 
  • Cellule : une cellule représente l’intersection d’une ligne et d’une colonne.
  • Barres de défilement : les barres de défilement vous permettent de visualiser des parties du modèle d’état se trouvant hors des limites de la zone de l’éditeur.
  • Liste de tri/Ordre de tri : 
    • en mode Liste, cette liste affiche les champs de l’état sur lesquelles seront effectués des tris ainsi que l’ordre des tris et leur sens (ascendant ou descendant). Chaque champ inséré dans cette liste provoque l’ajout d’un sous-total dans la zone de construction de l’état.
    • en mode Tableau croisé, cette zone affiche l’ordre de tri pour chaque source de donnée.
  • Zone de construction de l’état : cette zone vous permet de construire votre état en y insérant les champs par glisser-déposer, double-clic ou en utilisant le menu contextuel ; vous pouvez également ajuster la largeur des colonnes, ajouter ou supprimer des ruptures, des formules, définir les couleurs et les encadrements des cellules, etc.

     
    Mode Liste : 

     

    • Ligne Intitulé : cette ligne affiche les noms des champs ou des formules inséré(e)s dans l’état. Elle est répétée sur chaque page de l’état. L’éditeur d’états y place par défaut les noms des champs, mais vous pouvez modifier son contenu.
    • Ligne Détail : cette ligne contient l’information tirée de chaque enregistrement et est répétée dans l’état pour chaque enregistrement. Vous pouvez lui associer un format d’affichage en fonction du type de données représenté. 
    • Lignes de rupture : ces lignes affichent des calculs intermédiaires ainsi que les libellés qui leur sont associés. Une ligne est créée pour chaque ordre de tri. 
    • Sources de données des colonnes : ces intitulés indiquent la provenance des données de chaque colonne.
    •  
      Mode Tableau croisé : 
    • Sources de données : ces deux cellules contiennent les champs utilisés pour les deux catégories du tableau croisé. La cellule centrale, située à l’intersection de ces deux cellules, peut également accueillir une référence de champs et des calculs.
    • Cellules de total : ces cellules sont destinées à contenir les calculs récapitulatifs sur les valeurs des colonnes.
    • Intitulés : ces cellules contiennent les titres de la dernière colonne et de la dernière ligne du tableau. Leur contenu peut être modifié.
    • Menus contextuels : l’éditeur met à votre disposition des menus contextuels facilitant l’accès à certaines lignes, colonnes et opérations sur les cellules. Un menu contextuel peut remplacer plusieurs commandes de menus ou le paramétrage de diverses propriétés de colonnes ou de cellules.

    Les schémas suivants font apparaître les relations entre les zones de paramétrage des états et les états imprimés :

    Etat en liste :

    Etat en tableau croisé :

     

     

    •